Aides à l’embauche

Le contrat d’apprentissage

La conclusion d’un contrat d’apprentissage ouvre droit à différentes aides pour l’employeur. Des exonérations de charges sociales, totales ou partielles,des avantages fiscaux et le versement d’aides par le Conseil Régional (voir les modalités d’attribution):

– Une prime à l’apprentissage d’au moins 1000 € par an pour les employeurs d’apprentis de moins de 11 salariés.

– Une nouvelle aide de 1000 € pour le recrutement d’un premier apprenti ou d’un apprenti supplémentaire pour les entreprises de moins de 250 salariés.

– Aide «TPE jeune apprenti»Pour les entreprises de moins de 11 salariés, qui recrutent un apprenti âgé de moins de 18 ans à la date de conclusion du contrat. Le montant de l’aide est de 4 400 € la 1ère année du contrat (versés trimestriellement par l’Etat voir les conditions).

Les avantages :

Pour les entreprises
-Recruter un salarié motivé en bénéficiant de conditions avantageuses.
-Assurer une transmission des savoir faire et un accompagnement grâce aux maîtres d’apprentissage.
Pour les apprentis
-Obtenir un diplôme dans une situation de travail et en étant rémunéré.
-Avoir la possibilité d’enchaîner plusieurs contrats afin de préparer plusieurs diplômes successifs ou complémentaires.
-Être accompagné par un maître d’apprentissage qui facilite l’insertion dans l’entreprise.
-Le salaire de l’apprenti n’est pas soumis à cotisations salariales (salaire net égal au salaire brut)
-Le salaire de l’apprenti n’est pas imposable, dans la limite du smic, y compris en cas de rattachement au foyer fiscal des parents.